ouverture cabinet9h00 – 17h00 |-|-|-|-|-|
Ouvert du lundi au vendredi

téléphone cabinet paul joly04.89.68.64.00 |

Search
 

Le Blog de l’Actualité Juridique de l’Agent Commercial

et du cabinet d'avocat Paul JOLY

LE DEVOIR D’INFORMATION DU MANDANT A L’EGARD DE L’AGENT COMMERCIAL

devoir information mandant agent commercial

En complément de notre précédent article (2 juillet 2020) consacré au contenu légal du devoir d’information de l’agent commercial, il faut évoquer celui du mandant vis-à-vis de son agent. A moins que le contrat n’en dispose autrement, il est prévu par l’article R134-2 du Code de Commerce qui énumère le type d’information que le mandant doit communiquer à l’agent commercial. Tout d’abord il doit mettre « …à la disposition de l’agent commercial toute documentation utile sur les produits ou services qui font l’objet du contrat d’agence ». Il s’agit notamment du « matériel de vente » dont le régime juridique a été étudié dans...

Lire la suite

LE CONTENU LÉGAL DU DEVOIR D’INFORMATION DE L’AGENT COMMERCIAL

devoir d'information agent commercial et mandant

L’agent commercial étant le chargé d’affaires permanent du mandant, sur la part de marché qui lui est confiée, pèse sur lui un devoir d’information. Cette obligation est posée par l’article L134-4 du Code de Commerce, qui dispose que « Les rapports entre l’agent commercial et le mandant sont régis par une obligation de loyauté et un devoir réciproque d’information… ». En l’absence de définition contractuelle des informations que l’agent commercial s’engage à fournir à son mandant, le contenu du devoir d’information de l’agent commercial est précisé par l’article R134-1 du même code qui dispose que « L’agent commercial communique à son mandant toute information...

Lire la suite

AGENT COMMERCIAL : LA COMPÉTENCE DU JUGE DES RÉFÉRÉS FRANÇAIS DANS LES LITIGES INTERNATIONAUX

agent commercial compétence juge référés français litiges internationaux

Lorsqu’un agent commercial français collabore avec un mandant étranger, et qu’en cas de litige le contrat désigne la compétence des juridictions étrangères, le juge des référés français demeure cependant compétent pour ordonner certaines mesures. Il est effectivement de principe constant en matière de droit international privé de l’U.E que le juge d’un état membre, qui ne serait pas compétent au fond, peut tout de même prononcer les mesures provisoires ou conservatoires prévues par la loi nationale. Cette règle est contenue dans l’article 35 du règlement Bruxelles 1bis en matière civile et commerciale, ainsi que dans d’autres règlements européens traitant des...

Lire la suite

LA DEFINITION DU POUVOIR DE NEGOCIATION DE L’AGENT COMMERCIAL

définition pouvoir négociation agent commercial

L’arrêt qui vient d’être rendu par la CJCE le 4 juin 2020 vient de mettre à néant dix ans d’une jurisprudence excessivement restrictive de la Cour de Cassation sur la définition du pouvoir de négociation de l’agent commercial. Ce pouvoir de négocier est un trait fondamental de l’agent commercial puisque l’article L134-1 du Code de Commerce dispose que « l’agent commercial est un mandataire qui… est chargé de façon permanente, de négocier et éventuellement conclure des contrats de vente, au nom et pour le compte de producteurs, industriels… ». C’est dans le cadre de litiges opposant des mandataires à des sociétés de téléphonie...

Lire la suite

L’ORGANISATION LÉGALE DES COMMISSIONS DE L’AGENT COMMERCIAL

organisation légale commissions agent commercial

Le mandat d’agence commerciale étant consensuel, les parties disposent d’une totale liberté pour fixer les conditions et modalités de rémunération de l’agent commercial. Mais dans le silence du contrat, ou en l’absence d’écrit, le législateur protège l’agent commercial en prévoyant un certain nombre de gardes fous. Si tout d’abord les parties n’ont pas prévu le montant des commissions de l’agent, l’article L134-5 du Code de Commerce dispose que « dans le silence du contrat, l’agent commercial a droit à une rémunération conforme aux usages pratiqués, dans le secteur d’activité couvert par son mandat, là où il exerce son activité. En l’absence d’usage,...

Lire la suite

COMMISSIONS ET SUCCESSIONS D’AGENTS COMMERCIAUX

commissions successions agents comerciaux

Lorsqu’un agent commercial prend la succession d’un autre agent auprès d’un même mandant, il doit être attentif à son droit à commission qui est régi par les dispositions de l’article L134-8 du Code de Commerce. Ce texte précise que le nouvel agent n’a pas droit à commission si elle est due à l’agent commercial précédent, à moins que des circonstances rendent équitables de partager la commission entre les agents commerciaux. En effet, en application de l’article L134-7 du Code de Commerce, le prédécesseur de l’agent commercial a droit à commission sur toutes les opérations conclues après la cessation de son...

Lire la suite

L’AGENT COMMERCIAL ET L’EXÉCUTION PROVISOIRE DU JUGEMENT

agent commercial exécution provisoire jugement

La rupture du contrat de l’agent commercial lui cause un préjudice immédiat puisque, du jour au lendemain, il se trouve privé du potentiel de commissions attaché à la part de marché qu’il avait contribuée à créer et entretenir pour le compte de son mandant. Sa situation peut être encore aggravée par l’obligation qui lui serait faite de respecter une clause de non-concurrence post contractuelle stipulée dans son mandat et dont la validité, faut-il encore le rappeler, n’est pas conditionnée par une indemnisation. C’est en tenant compte de l’immédiateté du préjudice subi par l’agent commercial que les juges, le plus souvent, faisaient...

Lire la suite

L’AGENT COMMERCIAL ET L’EXCEPTION D’INEXÉCUTION

agent commercial exception inexécution

L’agent commercial peut suspendre l’exécution de ses obligations lorsque le mandant manque à ses devoirs envers lui, en vertu du principe d’exception d’inexécution. Ce mécanisme connu de très longue date par la jurisprudence se définit comme le droit accordé à tout cocontractant de suspendre l’exécution de ses obligations tant que l’autre partie n’aura pas exécuté les siennes. Son existence a été consacrée par la rédaction d’un texte spécial lors de la réforme du droit des obligations opérée en 2016. C’est ainsi que l’article 1217 alinéa 1er du Code Civil dispose que la partie envers laquelle l’engagement n’a pas été exécuté...

Lire la suite

FAIT GÉNÉRATEUR ET EXIGIBILITÉ DE LA COMMISSION DE L’AGENT COMMERCIAL

fait générateur exigibilité commission agent commercial

En règle générale, mandants et agents commerciaux s’accordent facilement sur les évènements qui donnent naissance au droit à commission ou qui provoque son paiement. L’éventail du choix est extrêmement large et, par exemple, l’acquisition du droit à commissions peut avoir pour fait générateur la transmission de la commande par l’agent, son enregistrement par le mandant, la livraison au client, ou le parfait paiement du prix par ce dernier, les mêmes évènements pouvant également être retenus pour l’exigibilité du paiement de la commission. Dans le silence du contrat, ou en l’absence de celui-ci, le législateur a néanmoins prévu quelques garde-fous. C’est ainsi...

Lire la suite

L’ABSENCE DE REPROCHE PRÉALABLE À LA FAUTE GRAVE DE L’AGENT COMMERCIAL

reproche faute grave agent commercial

Comme il l’a été expliqué à de multiples reprises, la faute grave commise par l’agent commercial le prive de l’indemnité de cessation de mandat en application de l’article L134-13-1 du Code de Commerce et se définit comme celle « …qui porte atteinte à la finalité commune du mandat d’intérêt commun et rend impossible le maintien du lien contractuel » (Cass. Com. 15 septembre 2009, n° 08-15613 ; 15 octobre 2002, JCP Ed E 2003). Il arrive souvent qu’à l’appui de la faute grave, les mandants allèguent des faits qui n’ont jamais été invoqués avant la rupture du mandat alors que leur commission s’est...

Lire la suite